Hommage à Ronnie James Dio (25/05/10)


Le légendaire chanteur et auteur-compositeur de heavy metal Ronnie James Dio nous a quitté le 16 mai dernier à l'âge de 67 ans d'un cancer de l'estomac. Lars a ainsi rendu hommage à l'artiste en publiant une lettre sur Metallica.com. Ci-dessous la traduction de cette lettre publiée sur l'excellent Metstreet.net.

"Cher Ronnie,

Je viens juste de descendre de la scène de Zagreb, et on m'a appris la nouvelle de ton départ. Je suis sous le choc, et je voulais que tu saches que tu as été l'une des principales raisons qui m'ont poussé à faire des concerts.

La première fois que je t'ai vu, tu jouais dans Elf, en tant que première partie de Deep Purple, en 75. J'ai été complètement soufflé par la puissance de ta voix, par ta présence scénique, par ton aisance, et la facilité que tu avais de mettre 6000 Danois dans ta poche, dont un gamin de 11 ans qui n'avait d'yeux que pour toi, alors que la plupart du public ne connaissait pas ta musique. L'année suivante, j'ai été enthousiasmé par le fait que tu prennes part au nouveau projet de mon guitariste préféré, vous sembliez tellement fait pour bosser ensemble... Je suis devenu le fan danois n°1 de Rainbow. A l'automne '76, lors de votre premier concert à Copenhague, je me suis retrouvé à la barrière, et à chaque fois que tes yeux croisaient les miens, tu me donnais le sentiment que j'étais la personne la plus importante de la Terre.

Quand j'ai su que vous resteriez en ville durant votre repos, j'ai réalisé un pélerinage jusqu'à ton hôtel pour tenter d'avoir une photo et un autographe de toi, de partager quelques minutes avec toi. J'ai attendu quelques heures avant que tu n'apparaisses, et tu t'es montré si disponible, si attentionné et gentil.. On a pris des photos, tu m'as signé des objets, on a papoté un peu... Tu m'avais rendu heureux, j'étais remonté à bloc, prêt à soulever des montagnes. Rainbow est revenu plusieurs fois à Copenhague, et à chaque fois, vous nous mettiez à genoux. Vous êtes devenus mon groupe préféré durant les années qui ont suivies. Durant ces années, j'ai pu te croiser une demie douzaine de fois, et tu t'es toujours montré aussi gentil et disponible que la première fois.Quand enfin nous avons pu tourner ensemble, en Autriche, en 2007, je ne l'ai pas montré, mais le petit gamin que tu avais inspiré 31 ans plus tôt s'était réveillé. Putain, quel honneur ça a été de partager la scène avec toi et les autres légendes de Heaven & Hell ! Un de mes rêves se réalisait alors. Il y a une paire de semaines, quand on a su que vous ne pourriez pas assister aux dates que nous avions programmé en juin, j'ai voulu t'appeler pour te dire que je pensais à toi et te souhaitais prompt rétablissement. Puis j'ai abandonné cette idée, croyant qu'être obligé de répondre à l'appel d'un petit batteur danois, mais un grand fan de toi, était la dernière chose que tu voulais durant ta convalescence. Comme je regrette de ne pas avoir appelé.

Tu vas nous manquer, on pensera bien à toi avec le plus grand des respects et de l'admiration durant ces dates. C'était tellement évident que tu avais ta place dans ce qu'on appelle "Le Big Four", tu étais l'une des plus grandes raisons de l'existence des ces quatres groupes. Tu vas avoir les oreilles qui vont siffler ces semaines, car on va pas arrêter de parler de toi, nous racontant comment on t'avait connu et comment tu avais donner un sens à nos vies.

Ronnie, ta voix m'a encouragé et motivé. Ta musique m'a inspirée et influencée. Ta gentillesse m'a touchée et secouée.

Merci. On t'aime, Lars."

(Sources: Metstreet.net / Metallica.com)



25/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres