Interview The Four Horsemen


A quelques heures de leur performance sur la scène du Mondo Bizarro de Rennes, le tribute français de Metallica, The Four Horsemen, a gentiment accepté de répondre à quelques questions. C'est en compagnie du webmaster de l'excellent site Metstreet.net (Alex) que les membres du tribute ont dévoilé leur passion pour Metallica. Une interview qui permet ainsi de mieux comprendre leurs motivations, leurs objectifs mais également leurs points de vue personnels sur l'actualité, l'histoire du combo américain...


1. Pouvez-vous me présenter votre groupe «The Four Horsemen» ? (membres, naissance, ...)

Yves-Marie: J'ai 30 ans et je suis dans le groupe depuis 2005, c'est à dire presque quatre ans. Je connaissais en fait Guillaume qui se trouvait dans la même école que moi, il avait besoin d'un batteur, il m'a fait passer le message, cela m'a plu et depuis je prends mon pied avec The Four Horsemen.

François: Le groupe a été créé en 2003 avec nos premiers concerts lors de la Fête de la musique. Au départ l'idée venait de Ludo ...

Ludovick: Je suis l'un des deux guitariste du groupe, j'ai 31 ans, c'est moi le doyen. Je ne sais plus si c'était en 2003 ou 2004, mais j'avais cette idée depuis quelques mois à l'époque de faire un groupe de reprises de Metallica uniquement pour se marrer, faire la Fête de la musique. Je connaissais aussi Guillaume depuis quelques années déjà, je lui en ai parlé et m'a dit qu'il préparait également un groupe de reprises avec un pote. De là, j'ai intégré le groupe. On a fait un premier concert avec un premier batteur, qui est parti assez vite, puis il y en a eu un second, Eric qui l'a remplacé durant un an ou deux lui aussi remplacé depuis par Yves-Marie.

François: Je suis en fait le meilleur pote de Guillaume depuis toujours, on a été en maternelle ensemble, on a appris la musique ensemble, la guitare en particulier. Il connaissait Ludo donc forcément de fil en aiguille ... C'est d'ailleurs lui qui m'a fait découvrir Metallica avec un petit «Master» enregistré sur Fun Radio, qui était passé chez Max (animateur radio) à l'époque, çà date ! Pour que cela passe sur Fun Radio, c'est costaud (rires). Et quand j'ai entendu l'harmonique au milieu du titre j'ai dit: «Ouah, c'est quoi ce putain de groupe ?»

Guillaume: Cela paraissait loqique que l'on fasse un groupe de reprises ensemble; c'est la passion pour le même groupe qui a fait démarrer The Four Horsemen. Au départ c'était juste pour s'amuser et maintenant on fait pas mal de concerts où l'on continue à prendre autant de plaisir tout en faisant cela un peu plus propre.

Ludo: Le but à la base était juste de jouer du metallica dans le studio, le local de répêtition, de faire des Fêtes de la musique tous les ans. On ne pensait pas que cela prendrait autant d'ampleur.

François: En 2005, Cédric alias Pantera du Whipping Dancerz, a organisé une soirée spéciale comprenant des groupes de reprises. On y a joué devant plus de 300 personnes, c'était génial. C'est à ce moment qu'on s'est dit qu'il y avait peut-être un truc à faire. De fil en aiguille le groupe a fait son petit bout de chemin mais à la base notre principal objectif était vraiment de jouer entre nous et faire des Fêtes de la musique. C'était juste pour se marrer !

2. Quelle a été la principale difficulté de cet objectif de reprendre uniquement des morceaux de Metallica ?

François: Il y a eu en effet plusieurs difficultés et notamment d'ordre technique: le choix des chansons a été l'une d'elles, on a commencé par des morceaux «simples». Le chant aussi, en particulier pour moi puisqu'à la base je n'étais pas du tout chanteur mais je voulais absolument chanter. Le chant a d'ailleurs été catastrophique au début, il l'est encore un peu aujourd'hui (rires). On a effectivement débuté par des titres relativement faciles et ensuite on a eu envie de reprendre des morceaux plus complexes notamment parce qu'ils font parti des meilleurs du répertoire de Metallica mais aussi parce que c'était un challenge musical pour nous. C'est vrai qu'il y a eu des morceaux qui nous ont donné plus de fil à retordre que d'autres et puis il y a eu aussi les nombreux changements de batteur ...

Ludo: La cohésion entre les membres était très importante, il faut en effet trouver une cohésion dans le groupe et comme à chaque fois un batteur partait, il fallait sans cesse recommencer.

Guillaume: Et c'est en jouant ensemble qu'on trouve cette cohésion si importante, c'est sûr que cela ne se fait pas en une seule répêtition.

3. Justement, à quelle fréquence répêtez-vous ?

François: On répête surtout en fonction des concerts prévus, de nos disponibilités personnelles. Y-M est présent dans beaucoup de groupes, c'est un batteur qui travaille énormément avec d'autres musiciens, donc généralement lorsque l'on a un concert on essaie de répêter au moins une fois par semaine. On est souvent un peu juste pour les concerts mais maintenant on a l'avantage d'avoir un vaste répertoire de morceaux que l'on maîtrise.

4. Aujourd'hui combien de titres de Metallica votre répertoire compte t-il ? Quels sont les albums qui ont été privilégiés ? Et au contraire, pourquoi certains albums ont été mis de côté ?

François: On a une cinquantaine de titres depuis le début, il est clair que l'on ne peut pas tous les jouer sur commande, après il y a une bonne vingtaine que l'on maîtrise parfaitement. Généralement pour les concerts parisiens on essaie de mettre en place des morceaux un peu plus particuliers, difficiles et surtout rarement interprêtés par Metallica. Cela demande énormément de travail. Par exemple en 2008, on a fait The Frayed End Of Sanity, qui a pratiquement jamais été jouée sur scène; c'était vraiment un morceau challenge, un titre relativement long et complexe que personnellement j'adore. Il y a deux semaines à Paris on a interprêté The Shortest Straw, que Metallica joue également très rarement, Trapped Under Ice, All Nighmare Long, on a repris Don't Tread On Me, en 2006, Prince Chaming, Thorn Within ... non pas encore ! On a en fait jamais repris de St. Anger, plus pour des raisons techniques, d'accordage en Do, on ne peut pas se permettre d'avoir 10 000 guitares, ce n'est pas vraiment pratique. Il y a de bons morceaux à reprendre s'il fallait choisir comme par exemple My World ou encore Sweet Amber.

5. Quels sont les morceaux que vous préfèrez interprêter sur scène ?

Y-M: J'adore Blackened qui est un morceau sur lequel je prend le plus mon pied à la batterie. The Shortest Straw également, que je souhaitais reprendre depuis le début, cela me tenait vraiment à coeur. Sinon j'aime bien Trapped Under Ice, Damage .Inc, en bref des morceaux qui bourrent bien !

Ludo: Moi aussi j'adore jouer Damage .Inc, Blakened, il y a également Fight Fire With Fire que j'aimerai reprendre, çà viendra je l'espère assez vite. The Four Horsemen est un morceau extrêmement simple, très agréable, qui envoie bien et comprenant de nombreuses parties plus ou moins rapides et progressives.

Guillaume: Disposables Heroes, assez épuisant mais excellent, Creeping Death, Ride The Lightning, The Shortest Straw, Hit The Lights.

François: J'adore aussi comme les autres Disposables Heroes, c'est un morceau que l'on a commencé à travailler en 2006 et qui n'a pas tourné avant 2007. On a mis quasiment 10 mois avant de le maîtriser parfaitement. Les titres comme Creeping Death, That Was Just your Life sont très plaisants à reprendre sur scène et quand ils tournent tu prends vraiment du plaisir à jouer ou à chanter. Il y en a bien d'autres comme ces derniers. ...And Justice For All est aussi un morceau que j'aime particulièrement dont cela fait longtemps qu'on a pas interprêté d'ailleurs. Les chansons des albums Load et ReLoad n'ont pas beaucoup été jouées pour des raisons encore d'accordage même si Wasting My Hate déchire vraiment, un des meilleurs titres de Load selon moi.

6. Quels sont vos prochains objectifs ou projets à plus ou moins long terme ?

François: On avait un gros objectif qui était le Zenith de Caen (Tribute II Festival) il y a une semaine, c'était vraiment notre principal objectif. Le but de la soirée étant d'attirer des producteurs afin de faire tourner les quatres groupes présents dans des salles plus ou moins volumineuses en France. A court terme, notre objectif est de faire le plus de concerts possible, dans les meilleurs conditions possible, des concerts à l'étranger et notamment en Belgique. Sinon, à la rentrée il y aura pas mal d'autres concerts et en particulier à Paris (Paris Tribute fest / Loco). On aimerait bien aller dans le Sud parce qu'on y est pas encore allé, on veut vraiment tourner partout en France.

7. Quelles sont vos impressions sur le dernier album «Death Magnetic» sorti le 12 septembre dernier ? Quels sont les titres que vous avez le plus apprécié ?

Y-M: Le dernier album m'a réellement réconcilié avec Metallica que j'avais lâché à partir de Load, ReLoad que je n'ai pas écouté, St. Anger non plus. J'adore les titres That Was Just Your Life, The End Of The Line, Broken, Beat And Scarred et All Nighmare Long. Le concert à Bercy a aussi été exceptionnel, mais en revanche j'ai été déçu par Lars, à la traîne. Cela me touche vraiment parce que j'ai commencé la batterie à partir du Black Album et du jeu de Lars. Je voulais jouer comme lui et finallement je me suis vite rendu compte qu'il y avait de bien meilleurs batteurs que Lars Ulrich.

Ludo: Moi je suis pas du tout d'accord, j'aime pas franchement le dernier album à part That Was Just Your Life et All Nighmare Long dont ce dernier est terriblement ennuyeux à la guitare y compris lors du concert à Bercy. L'album en lui-même ne me plait pas spécialement: il y a toujours trop de longueur, d'empilage de rythmes qui ne sert à pas grand chose, mais That Was Just Your Life reste un bon morceau. Les solos de Kirk sont toujours à chier; c'est un peu le problème depuis le Black Album. C'est vrai que c'est bien mieux que St. Anger. En revanche je rejoints complètement Y-M à propos du concert au Palais Omnisport de Bercy (show du 05 Avril) qui a été l'un de mes meilleurs concerts autant au niveau du live show, du son que sur le choix des morceaux. C'est un groupe de toute évidence taillé pour la scène et même à cinquante balais ils sont encore capables de nous montrer qu'ils sont toujours là.

Guillaume: Pour moi le nouvel album c'est mi-figue mi-raisin. That Was Just Your Life est vraiment génial, un vrai morceau de Metallica comme ils savent les construire à la différence de tous les précédents albums de la fin des années 90. C'est un putain de morceau ! Après sur l'ensemble de l'album il ya de bonnes choses mais à chaque fois il y a quelque chose qui fait retomber ton attention lorsque tu l'écoute à cause des riffs beaucoup trop longs, des parties qui ne sont pas indispensables. Je trouve que le groupe composait de meilleurs morceaux longs qu' aujourd'hui. Par exemple sur l'album ...And Justice For All, il ya des titres très longs mais l'ensemble reste toujours cohérent, ton attention est toujours captivée tandis que sur Death Magnetic on se demande régulièrement «pourquoi ils ont mis ça ?». Pour résumer, il y a du bon et du dispensable.
Au niveau du live ... une grosse claque à Bercy ! J'ai jamais entendu un son aussi dantesque.

François: J'aime l'album à 80%, l'instrumental est un niveau en dessous par rapport aux autres. J'apprécie pas trop My Apocalypse sinon That Was Just Your Life et Broken, Beat And Scarred sont vraiment une tuerie ! J'avais un peu de mal avec les titres The Day That Never Comes et Cyanide que je trouve plus pêchus dans les versions live. The Judas Kiss est également très réussie dans sa version studio ce qui n'est malheureusement pas le cas en live où c'est un peu la catastrophe.
Pour résumé Bercy: énorme ! J'ai fait les deux dates parisiennes, le premier soir en fosse et le second dans les gradins. Cela faisait depuis 1996 que j'attendais une vraie scène centrale avec un vrai décors. C'était énorme, comme on connait très bien les morceaux on est très attentif à chaque erreur, je suis très critique là desssus et notamment sur les forums. Comme dit Y-M, dès que ça «speed» un peu, Lars est complètement à l'arrache. Après il faut mesurer nos propos sur le fait qu'ils font plus de 150 dates ! Là pour le coup, l'univers visuel du World Magnetic Tour rattrape vachement tous ces détails parce que tu t'en ramasse plein la gueule ! C'était vraiment un de mes concerts préférés de Metallica. J'ai notamment bien aimé le fait qu'ils ont clairement défendu leur nouvel album sur scène, ce qui n'était pas le cas pour Load, ReLoad et St. Anger. Depuis le Black Album ils n'ont jamais débuté un show sur un titre de nouvel album. Je regrette aussi qu'il y ait beaucoup trop de bandes sons à mon goût notamment dans l'introduction de That Was Just Your Life, All Nighmare Long, ...And Justice For All et The Judas Kiss, qu'ils ont au passage complètement planté.

8. Est-ce pour vous le signe d'un retour aux sources du heavy-metal institué par le groupe au début des années 80 ?

Guillaume: Pour moi oui parce qu'il y a une contruction de morceaux qui rappelle les premiers albums. Le groupe a retrouvé une base de composition qui se rapproche davantage de la manière d'écrire d'avant même si ce n'est pas aussi bon et qu'il y a des trucs à jeter. On retrouve quelque peu la marque de fabrique de Metallica.

François: Le terme de «retour aux sources» n'a pour moi pas réellement de sens dans la perspective qu'un groupe est fait pour évoluer et quand on voit dans certaines interviews antérieures à la sortie de Death Magnetic et que Kirk disait qu'il voulait retrouvait l'ambiance «Master Of Puppets», pour moi ce sont des conneries. Les mecs ne peuvent pas se mettre dans la même optique que lorqu'ils avaient vingt-cinq ou trente ans; tu grandis, tu gagnes en maturité et tu vois la musique de manière différente, etc. C'est un peu se voiler la face que de dire que tu vas retourner aux sources. D'ailleurs la plupart des groupes qui disent que leur nouvel album est un retour aux sources, généralement cela ne ressemble à rien. A part Iron Maiden qui «chie» tout le temps les mêmes albums depuis vingt ans, ça sonne toujours comme du Maiden, eux ils n'ont pas de retour aux sources à faire puisqu'ils font toujours la même chose (rires). Personnellement, je préfère un groupe qui prend des risques, qui par exemple sur Load et ReLoad fait un truc relativement différent et qui a le «courage» de faire quelque chose de novateur. Je trouve que c'est plus sincère. Donc un retour effectivement aux sources grace à la présence des harmonies même si elles sont moins éléborées que les précedentes. Retour aux sources vite fait parce qu'il y a des tempos un peu plus rapide, le groupe l'avait également fait avec St. Anger mais là pour le coup il n'y avait aucun retour aux sources. Au final il n'y a pas de réel retour aux sources, un retour plutôt à des compositions plus réfléchies dans lesquelles on retouve la patte Metallica, ça sonne un peu plus Metallica que sur St. Anger. Ludo va d'ailleurs te parler des solos de Kirk puisqu'ils sont de nouveaux présents ...

Ludo: Le niveau de qualité des solo de Kirk ne cesse de décliner. Le Black Album a encore des solos absolument géniaux même s'il marque un changement de style. Ils sont beaucoup moins riches mais vachement bien foutus. Alors que Load, ReLoad, Garage .Inc, St. Anger, qui au passage n'en a plus, et là sur Death Magnetic ... c'est tout simplement pas possible !

François: C'est peut-être un peu prétentieux de notre part de dire cela, pour moi c'est de la «soupe», c'est à dire que Kirk est typiquement le mec qui a arrêté de travailler son instrument donc forcément il y a un moment où le groupe a été bloqué dans ses compositions. Kirk en fout un peu partout sans que ce soit mélodique.

9. Votre avis sur Rob Trujillo ...

François: Rob est un musicien extraordinaire, un super bassiste qui l'a prouvé dans ses anciens groupes (Suicidal Tendencies), après pour moi ce n'est pas Le bassiste de Metallica, il n'a pas la manière de jouer qui correspond à ce groupe, il a notamment un gros désavantage sur scène au niveau des choeurs, sinon il est relativement irréprochable dans son jeu à la basse. Stylistiquement il n'a pas l'agression des doigts de Cliff Burton, qui était beaucoup plus tranchante. Rob est capable de tout jouer même s'il ne me fera jamais oublier Jason Newsted qui reste pour moi Le bassiste de Metallica.

Ludo: Je suis également de son avis, je serai même un peu plus dur en disant qu'il n'a rien à faire dans le groupe. C'est pas un bassiste pour Metallica. Cela ne l'empêche pas d'être un excellent musicien. Je pense que ce n'est pas lui qu'il fallait prendre à la suite des auditions. Il n'y a pas eu une réelle fusion au sein le groupe, Rob ne s'est pas aussi bien intégrer que Jason en près de cinq ans. Il n'a rien apporté de particulier au groupe si ce n'est une place de bassiste qu'il fallait de toute façon pourvoir. Burton a carrément poser les pierres de l'édifice au niveau des compositions, de la richesse harmonique, mélodique. Il connaissait énormément la musique classique et cela se ressent indéniablement dans Master Of Puppets.

10. Cliff Burton n'est pas un peu l'oublié dans toute cette histoire comme le prouve notamment la prochaine publication par Joel McIver de la seule biographie qui lui est entièrement consacrée intitulée «To Live Is To Die, The Life And Death Of Metallica's Cliff Burton»?

titre de mon image
Guillaume: Je ne le pense pas, tous les fans de Metallica parlent de Cliff avec toujours autant de nostalgie. Jason a été pendant quinze ans le bassiste du groupe, il a vécu les plus belles années, c'est ce qui a été horible pour lui, le reste du groupe n'avait jamais oublié Cliff pendant toutes ces années. Il a eu le fantôme de Cliff au dessus de sa tête.

Ludo: Je ne pense pas non plus que ce soit l'oublié, il est toujours présent dans notre esprit mais si tu veux continuer à l'aimer il faut le faire avec les membres qui sont toujours présents. Il faut avancer et ne pas rester sur les années Burton.

11. Affichez-vous une préférence particulière pour un des membres ? Même question concernant les albums.

Y-M: James Hetfield est mon membre préféré, sinon je n'ai pas d'album que je préfère véritablement. Ceux que j'aime vraiment le moins sont Kill'Em All, Load, ReLoad et St. Anger. J'ai commencé la batterie avec le Black Album qui a notamment une production monstrueuse. J'ai tout de même une préférence pour ce dernier qui me rappelle de nombreux souvenirs.

Ludo: Mon membre préféré est aussi James même si j'ai adoré Kirk lorsque j'ai commencé la guitare. J'ai connu ses formidables époques «Master», «And Justice» et le «Black» mais maintenant il ne vaut plus un sou. Mon album préféré est Ride The Lightning parce qu'il y a quelque chose de particulier qui se produit entre Kill'Em All et celui-ci qui est inexplicable et qui ne s'est jamais reproduit avec les albums suivants à part avec le Black Album du fait de sa production énorme. Mais il y a une fracture manifeste entre Kill'Em All et Ride The Lightning. Ce dernier a un son incroyable.

Guillaume: Ride The Lightning pour les mêmes raisons: il y a une ambiance unique, il se passe quelque chose d'intense, il y a une magie dans le groupe, c'est incroyable. Les textes sont très intéressants, engagés parfois et profonds. C'est tout un ensemble qui le rend unique. L'album Master Of Puppets s'en rapproche d'ailleurs énormément.
Mon membre préféré est aussi James même si j'ai également vénéré Kirk Hammett.

François: Je vais être comme mes camarades, James, pour son charisme, son implication dans le groupe. Lars que j'aime un peu moins mais que je respecte pour son engagement sincère, il s'implique partout comme le montre le making-of de Death Magnetic y compris dans les arrangements, les solos, la production, dans tout l'univers scénique du groupe. Il est terriblement hyper-actif au sens propre du terme, son groupe ne serait jamais là où il est aujourd'hui si dès l'âge de dix-huit ans il n'avait pas eu cette ambition de devenir l'un des plus grands groupes du monde. Il était persuadé qu'il pouvait y arriver en se donnant tous les moyens financiers, musicaux, physiques. C'est un mec qui en impose, qui a une personnalité assez ambigüe et c'est ce qui fait sa force et son charisme.

12. Comme vous le savez très certainement, Metallica a été introduit au R&R Hall Of Fame le 04 Avril, quel regard portez-vous sur ces plus de 25 ans de carrière ?

François: Premièrement j'ai trouvé super qu'ils aient invité Dave Mustaine même s'il n'a pas pu venir à cause de sa tournée commune avec Testament. Qu'ils aient invité Jason était obligatoire en raison de son travail considérable durant toutes ces années. Le fait aussi de jouer avec lui a été vraiment classe, il y avait un côté «réunification». Leurs discours étaient également très sincères. Ensuite, analyser vingt-cinq ans de carrière en quelques mots: c'est pour moi l'un des plus grands groupes de Rock de tous les temps qui a gardé une constance scénique démentielle, qui font des tournées de plus de cent-cinquante dates. Il y a peu de groupes qui peuvent rivaliser. Ils ont écrit des standarts incontournables comme Nothing Else Matters, Enter Sandman, Master Of Puppets, Creeping Death, ... Le fait d'être toujours là vingt-cinq ans après est très fort, ils ont réussi à surmonter de nombreuses tragédies telles que le décès de Cliff, le départ de Jason, les séances de thérapie. Il faut pouvoir s'en remettre.


Un sincère remerciement aux membres de The Four Horsemen
Entretien réalisé le 18 Avril 2009 par Metallica-Rockspirit




25/05/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres